« Briser les Vases » → « Réparer le Monde »



L’histoire de la Bible oscille à divers moments dans deux directions opposées pour la nation d’Israël : la dispersion et le rassemblement. Il s’agit d’un aspect très important de la pensée juive, que l’on ne retrouve pas dans la plupart de la littérature chrétienne (ou laïque).

La vision juive du « salut » a été décrite en hébreu comme « Galut » et « Geulah » – גלות וגאולה « exil et rédemption ». Le salut, la rédemption, le rassemblement sur la terre d’Israël, l’établissement d’un royaume israélite et la venue du Messie – tout cela est lié.

Dans l’histoire biblique, il y a cinq exils :

  1. Égypte – séjour à l’époque des patriarches

  2. Assyrie – tribus du nord à l’époque d’Ézéchias.

  3. Babylone – royaume de Judée à l’époque de Jérémie.

  4. Perse – continuation de l’exil babylonien.

  5. Rome – principal exil de 2 000 ans jusqu’au sionisme moderne.

L’une des raisons pour lesquelles le schéma de l’exil et du retour est nécessaire est que le royaume de Dieu est à la fois israélite et international.


Chaque exil a eu lieu à l’apogée de l’empire des nations énumérées ci-dessus. Dans chaque cas, il y avait une option pour une bénédiction positive sur la nation, ou un jugement négatif, en fonction de leur relation avec les « réfugiés » israélites.

  1. L’Égypte est devenue le plus grand empire du monde à l’époque de Joseph (Genèse), puis a été détruite à l’époque de Moïse (Exode).

  2. L’Assyrie est devenue le plus grand empire du monde juste après sa repentance à l’époque de Jonas (Jonas 3), puis a été détruite lorsqu’elle a attaqué Jérusalem (Esaïe 37).

  3. Babylone était le plus grand empire du monde à l’époque de Daniel.

  4. La Perse était le plus grand empire à l’époque de Mardochée et d’Esther, après avoir failli être détruite à l’époque d’Haman.

  5. Rome contrôlait le sud de l’Europe lorsque la mission apostolique de Paul s’y est répandue.

Ce modèle prophétique est si profond que les évangiles affirment que Yechoua a dû s’exiler symboliquement en Égypte lorsqu’il était bébé et revenir, afin d’accomplir l’histoire de l’alliance du peuple d’Israël. Matthieu 2:14-15 – « De l’Égypte J’ai appelé mon fils » (voir Osée 11:1).


L’exil de 2 000 ans jusqu’à nos jours se déroule pendant l’expansion de l’ekklesia internationale, au fur et à mesure que l’Évangile s’étend dans le monde. La restauration d’Israël indique les étapes finales du processus menant à la venue du Messie pour établir le royaume de Dieu sur terre.


Entre la destruction de Jérusalem en 70 après J.-C. et l’époque de l’Holocauste, la plus grande tragédie du peuple juif a été l’exil d’Espagne en 1492, au plus fort de la période de l’inquisition. L’Espagne étant le principal centre de la vie, de la culture et de la population juives au cours de ce siècle, le traumatisme a été ressenti dans des proportions cosmiques.

Les écrits religieux juifs ont commencé à chercher une signification spirituelle à l’exil. Comment un Dieu bon et tout-puissant, qui a conclu une alliance avec le peuple juif, pouvait-Il permettre que de tels désastres se produisent ? Ils ont commencé à chercher un but caché et divin dans l’exil lui-même.


C’est à cette époque, notamment dans les écrits mystiques de Rabbi Isaac Luria (1534-1572) à Safed, que l’idée de « shevirat ha kelim » – שבירת הכלים – puis de « tikkun haolam » – תיקון העולם – devint populaire. On peut les traduire par « le brisement des vases » et « la restauration du monde ».


Bien que ces concepts aient été écrits en dehors de toute référence à la Nouvelle Alliance, il y a un parallèle surprenant avec la vision de l’apôtre Pierre de « la restauration de toutes choses » – Actes 3:21, et avec la vision de l’apôtre Paul de greffer les chrétiens internationaux à « l’olivier » dans Romains 11:17-24. (Nous empruntons les noms de notre ministère Tikkun Global à la référence d’Actes 3:21 et Revive Israel à Romains 11:26).

Une similitude sous-jacente entre la vision mystique lurianique et la vision apostolique de la Nouvelle Alliance est de trouver un but rédempteur dans la destruction et la dispersion du peuple juif.


Dans la perspective du « brisement des vases« , le peuple juif est considéré comme un vase d’argile qui est brisé (ce qui rappelle Jérémie 19). Dans le vase d’argile, il y avait de la lumière, et cette lumière a été dispersée avec les morceaux brisés en millions de petites « étincelles » (comparez les vases de Gédéon en Juges 7:16-20 et la lumière des nations en Esaïe 42:6, 49:6).


L’idée était que ces étincelles allaient ensuite attirer et rassembler d’autres étincelles dispersées parmi les nations, et que les morceaux du vase d’argile seraient alors rassemblés et réassemblés, avec la lumière, d’une manière plus grande qu’auparavant.

Il s’agit là d’un concept parallèle à l’évangile allant vers les nations (Actes 1:8), des myriades de Gentils venant à la lumière du salut, menant à la « plénitude des nations » et ensuite « tout Israël sera sauvé » – Romains 11:25-26, ce qui comprendrait « les plus grandes richesses du monde » et même « la résurrection des morts » – Romains 11:12, 15.

La destruction et le désastre au sein du peuple juif conduiraient au salut et à la rédemption des nations, puis le peuple juif serait restauré. Telle est la vision mystique du « brisement des vases » et de la « réparation du monde ». Dans la Nouvelle Alliance, ce point de vue est intégré à la mission de l’Évangile, à l’unité de l’Église, au réveil du monde et, au final, à la seconde venue de Yechoua.


La Nouvelle Alliance prévoit un rôle positif pour les Gentils (ethnos). Ils diffuseront le message du Messie et contribueront également à apporter le salut au peuple juif par une forme pieuse de « jalousie » (Deutéronome 32:21 – kin’ah קניאה, Romains 11:14).


Application Personnelle


Dans tous ces thèmes, il y a aussi une leçon de dévotion personnelle. Dans nos vies, nos familles et nos assemblées, il y a souvent une période de destruction et de dispersion, qui conduit ensuite à un achèvement meilleur et plus purifié.


Il y a un but divin et une logique derrière ces désastres, dans lesquels le bien plus grand et plus large sera apparent plus tard. À tout rêve et à toute vision, il y a une mort et une renaissance. Que Dieu nous donne à tous plus de grâce, de foi, d’espoir et de persévérance pour réaliser ce qui nous est caché dans des moments de dispersion et de souffrance horriblement douloureux.

Contact Us

Email: info@reviveisrael.org

Revive Israel
Yad HaShmona, 90895
Judean Hills, 
Israel

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram
ecfalogo 2.png
Copyright © 2021 Revive Israel. All rights reserved  |  Privacy Policy
Member Accredited.