Retour aux Articles

logo

Revive Israël Ministères

© 28/12/2018 Revive Israel Ministries

Leçons sur la fin des temps par la dame de fer d'Israël- Golda Meir

Cody Archer

Golda Meir

Après avoir lu "Ma vie" - l'autobiographie de Golda Meir, mon appréciation pour les pères et mères fondateurs de l'état moderne d'Israël a augmenté. Ils ont fait face à des défis incroyables et ont cependant aidé "à faire naitre une nation en un jour" (Esaïe 66:8). Je crois que l'histoire de Golda a une signification prophétique pour les dernières années qui précéderont le retour de Yeshoua. Voilà le schéma que je vois:

Golda est née en 1898. Elle a grandi dans des conditions très difficiles à Pinsk, en Russie. En 1906, sa famille a immigré en Amérique à la recherche de liberté et d'une vie prospère. Pendant son séjour en Amérique, elle a été influencée par les amis politiquement actifs de sa sœur plus âgée. Un de leurs sujets de discussion récurrent était le Sionisme, ce qui a éveillé en Golda, un profond désir de déménager un jour en Palestine.

Son rêve de rejoindre d'autres pionniers juifs en Palestine, s'est réalisé en 1921 lorsque, elle et son mari, ont laissé derrière eux le confort de l'Amérique. Le récit qu'elle fait de leur traversée de l'océan en bateau et de leur arrivée à Tel Aviv en train, un mois plus tard, ressemble à un cauchemar absolu (p. 52 - 55)

La comparaison entre la ville de Tel Aviv sur laquelle elle a posé ses yeux et Tel Aviv aujourd'hui montre un miracle massif de persévérance et de développement. Ils ont rejoint un kibboutz dans la vallée de Jezréel et travailler la terre jour et nuit dans des conditions insupportables. La santé de son mari s'est détériorée si rapidement qu'après trois ans ils furent forcés de partir. Pendant ce temps, ses connexions politiques se sont accrues.

Lorsqu'ils commencèrent à élever des enfants à Jérusalem, Golda eut des difficultés à rester à la maison. A cause de son zèle pour l'établissement des Juifs en Palestine, différents rôles de leadership lui furent donnés dans le gouvernement juif préexistant à l'état d'Israël. Ses responsabilités requirent d'elle qu'elle voyage souvent ce qui induisit beaucoup de tensions dans son mariage et sa vie de famille. Elle admet que le refroidissement de son mariage fut causé par le manque de sa présence.

Accaparée

En 1934, elle avait gravi les échelons dans l'équipe dirigeante centrale du futur gouvernement de l'état. Les défis auxquels ils devaient faire face continuellement étaient écrasants. Hitler assassinait les Juifs en Europe. Le gouvernement britannique s'opposait férocement à l'immigration des Juifs européens qui fuyaient en Palestine pour des raisons de sécurité. L'agression arabe envers les Juifs s'intensifiait dans toute la Palestine, tandis que les Anglais ne faisaient quasiment rien pour les arrêter. Ils n'avaient aucune réelle formation au combat et aucun fonds pour établir une armée adéquate qui leur soit propre, afin de se défendre.

Ben Gourion, Golda et les autres responsables du gouvernement se mirent résolument d'accord qu'ils ne pouvaient pas continuer à laisser leur futur être déterminé par des puissances d'occupation. Il leur fallait combattre avec tout ce qu'ils avaient pour établir leur propre état indépendant.

Golda était athée, mais la main de Dieu était clairement sur elle. Elle et les autres responsables discernèrent qu'une grande attaque des Arabes environnants du Moyen Orient était sur le point d'arriver lorsqu'ils déclarèrent l'indépendance. Ils avaient urgemment besoin de lever des millions de dollars pour acheter des armes pour se défendre. Par votation, Golda fut choisie pour se rendre en Amérique dans les débuts de l'année 1948, afin de lever des fonds auprès de la communauté juive. Ils doutaient pouvoir lever plus de 8 millions de dollars. Mais miraculeusement, en seulement six semaines, Golda put lever 55 millions de dollars! Les Juifs américains pleuraient lorsqu'elle décrivait la situation urgente en Palestine et beaucoup souscrivirent même à des prêts pour pouvoir donner.

Le jour qui suivit la déclaration israélienne d'indépendance, les pays arabes avoisinants attaquèrent Israël comme ils l'avaient soupçonné. Israël ne réussit pas seulement à arrêter l'assaut, mais passa à l'offensive et vainquit ces armées.

Conquête à venir

Selon les versets sur la fin des temps, je vois ce même schéma se répéter avant que Yeshoua ne revienne établir Son Royaume sur terre. Des pressions et des défis sans précédents vont venir avant que le royaume de Dieu sur terre ne "naisse en un jour", le jour de Son retour. Ce sera ainsi pour Israël et les vrais disciples de Yeshoua. Satan sera furieux (Ap. 12: 12- 17). L'antéchrist vaincra beaucoup de saints (Ap. 13:7). Fraude et anarchie abonderont (Mt 24).

Cependant le corps du Messie reconnaitra les signes des temps. Comme les dirigeants d'avant l'indépendance, aux jours de Golda, se préparaient à la naissance de la nation, le corps du Messie se fixera sur le fait de faire tout son possible pour préparer le chemin du retour de Yeshoua et la "conquête globale". L'unité pour laquelle Yeshoua a prié dans Jean 17 sera vue et ressentie.

Comme dans les kibboutzim, les finances et les possessions seront partagées dans un altruisme sans précédent (Actes 2:44-45). Même quand les ténèbres couvrent la terre, les richesses des nations viendront en Israël  (Es. 60).  Un peuple se préparera lui-même comme Jean-Baptiste (Luc 1:16-17, 80). L'épouse purifiée de Yeshoua sera entrainée et prête à prendre sa place pour gouverner les nations avec Lui. (Ap. 20)

Restons focalisés sur le fait de grandir dans l'amour et faire tout ce que nous pouvons maintenant pour nous préparer, nous et d'autres, à ce qui vient.


Rejoignez notre équipe de traduction!

Raphael

Qu'en est-il d'impacter avec nous votre propre peuple, dans votre langue?

Regarder pour en apprendre plus ICI!

Pour plus d'infos envoyer un email  à - [email protected]


Retour

Revive Israël
Organisation juive messianique à Jérusalem qui oeuvre parmi les Juifs pour les amener à connaître Jésus (Yeshoua) et avec l'église (souvent clandestine) des arabes palestiniens chrétiens.