Retour aux Articles

logo

Revive Israël Ministères

© 12/1/2018 Revive Israel Ministries

Victoire et persécution dans l’Apocalypse

Par Asher Intrater

book

L’une des promesses les plus précieuses dans la Bible se trouve dans Actes 2 : 17  "Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair." Nous comprenons qu’il s’agit d’une promesse d’un réveil mondial à la fin des temps. (Yéchoua a aussi dit que “la moisson c’est la fin du monde”– Matthieu 13 : 39.)

Il y a des gens qui ne croient pas en un tel réveil à la fin des temps. Ils se réfèrent aux prophéties sur la persécution, la tribulation et l’antéchrist à la fin des temps, et ils concluent (d’une façon raisonnable) qu’il ne pourrait pas y avoir de réveil mondial.    

Alors qu’en est-il ? Réveil ou persécution ? Victoire ou tribulation? La réponse est bien sûr : "les deux." Il y a le réveil au milieu de la persécution, la victoire au milieu de la tribulation.

Avoir une vue d’ensemble du livre de l’Apocalypse peut être une manière de comprendre cet équilibre. Nous y avons une description claire de l’empire du mal de l’antéchrist et du meurtre à grand échelle de véritable croyants partout dans le monde (Apocalypse 12, 13, 15).

D’autre part, il n’y a aucun livre dans la Bible qui enseigne autant sur la victoire et sur comment vaincre. Absolument chacune des sept églises dans Apocalypse 2 et 3 sont exhortées à "vaincre."   Probablement que cet encouragement spirituel à être un vainqueur s’applique même aujourd’hui à nous tous qui somment des croyants en Yéchoua.

Yéchoua est le Lion of Juda qui a vaincu – Apocalypse 5:5

Les saints sont marqués du sceau du Saint Esprit pour être protégés des jugements de Dieu – Apocalypse 7 : 4, 9.

Nos prières auront de la puissance (Apocalypse 8 : 3-5), des prophéties bibliques défieront les nations (Apocalypse 10 : 11), la communauté de foi sera glorifiée comme une mère qui accouche, et pourtant sera attaquée par un dragon (Apocalypse 12 : 1-4), nous avons la victoire par le sang de Yéchoua (12 : 10), à la fin il y a une moisson où il y a à la fois du bien et du mal (Apocalypse 14), la louange vainc le pouvoir maléfique de la bête  (15 : 2-3).

Le livre d’Apocalypse, le dernier livre de la Bible, décrit une période de grande obscurité morale, avec pourtant un peuple de gloire et de pureté au milieu de cette obscurité (Esaïe 60 : 1-3). Tout n’est pas obscurité, et certainement tout n’est pas lumière. La lumière devient encore plus pure, l’obscurité devient plus diabolique. Les deux se passent en même temps. Par conséquent le livre d’Apocalypse a plus de passages sur la victoire et plus de passages sur la persécution que tout autre livre.

Des deux côtés, on peut passer à côté de cette vérité ou de cet équilibre. Quand Yéchoua revient, les royaumes de ce monde deviennent le Royaume de Dieu (Apocalypse  11 : 15).  

Il n’y a pas de domination totale avant ce moment. La bonté va grandir dans le peuple de Dieu, jusqu’à ce qu’elle remplisse finalement la terre. Mais cette plénitude ne vient pas avant le retour de Yéchoua.

A cette époque, il y a un progrès magnifique dans le Royaume de Dieu. Nous venons à une unité de foi (Jean 17), l’Eglise rentre dans sa plénitude (Romains 11 : 25); Israël sera sauvé (Romains 11 : 26), l’"épouse" sera prête (Apocalypse 19 : 7).

Le fait que le livre d’Apocalypse parle autant à la fois de "victoire" et de "persécution" montre que deux aspects qui semblent contradictoires se passent en même temps. Ayons nous-mêmes cette vision équilibrée.  


Une approche équilibrée du ministère apostolique

Asher Intrater

Alors que nous continuons à enseigner la restauration apostolique et prophétique en Israël, la controverse au sujet des apôtres et des prophètes est de nos jours très débattue. Voici ce que nous croyons, et ce que nous ne croyons pas au sujet du ministère apostolique et prophétique.

AREGARDER!

Les sous-titres sont disponibles en : danois, néerlandais, anglais, français, coréen, polonais, portugais, et espagnol !


Le livreur

Par Ron Cantor et Asher Intrater

man

Le mot Shaliach, שליח , a plusieurs sens en hébreu, incluant celui d’un apôtre, d’un fonctionnaire, quelqu’un en lien avec une  mission ou un but divin, et même d’un livreur.

Récemment, Ron et Asher étaient assis dans la maison d’Asher et parlaient de la controverse concernant le ministère apostolique et prophétique en Israël aujourd’hui. A ce moment là  Ron a reçu un appel téléphonique de quelqu’un qui essayait d’effectuer une livraison chez lui. Le livreur parlait tellement fort qu’Asher pouvait entendre toute la conversation.

Ron avait commandé un nouveau robot mixeur pour sa cuisine. Le livreur était à la maison de Ron, mais bien sûr Ron n’y était pas. Donc il appelait pour prendre d’autres dispositions et demandait s’il pouvait laisser l’appareil à un voisin. Ron a été d’accord pour que ce soit fait.

Quand le livreur a frappé à la porte du voisin, le voisin a crié à travers la porte "Qui est-ce ?" Et le livreur a répondu d’une voix forte "Shaliach, Shaliach."

Ron et Asher se sont regardé et ont éclaté de rire. On n’avait pas besoin d’être un prophète pour comprendre la petite blague de Dieu, qui constituait aussi un message pertinent. Aujourd’hui, il y a trop d’orgueil  lié au titre d’apôtre.

Abordons toute cette question avec une perspective qui apporte de l’humilité. Finalement, même un porteur est un apôtre, et un apôtre est simplement un livreur.


Retour

Revive Israël
Organisation juive messianique à Jérusalem qui oeuvre parmi les Juifs pour les amener à connaître Jésus (Yeshoua) et avec l'église (souvent clandestine) des arabes palestiniens chrétiens.