Retour aux Articles

logo

Revive Israël Ministères

Bain de sang en Syrie
©24 Avril 2011, Asher Intrater

En Syrie, ce week-end, les forces de sécurité ont tiré sur la foule des manifestants, faisant 120 victimes, ce qui porte à 300 le nombre total de manifestants assassinés depuis un  mois.

Le président syrien Bachar al-Assad s’aligne depuis des années sur Ahmadenijad en Iran et le Hezbollah au Liban, formant ce qu'on a appelé « l’Axe du mal ». Comme la Syrie occupe une place stratégique entre l'Iran et le Liban, son régime fournit un pont terrestre pour les armes et les activités terroristes de l'Iran vers le reste du Moyen-Orient.

A part Israël, aucun gouvernement au Moyen-Orient ne reconnaît les valeurs démocratiques, sans parler des valeurs morales judéo-chrétiennes. Ce sont tous des dictatures musulmanes où, pour beaucoup d’entre elles, se sont produits, cette année, des soulèvements populaires. La réaction des dictateurs a été sanglante.

Les soulèvements ont été motivés par le désir de liberté dans le peuple. Cependant, ce désir a été exploité par des extrémistes musulmans qui, dans de nombreux cas, représentent encore plus de danger que les dictateurs. Avec le renversement des régimes actuels, il est probable qu’on verra encore plus de sang et des régimes islamistes encore plus extrêmes.

Le monde musulman se divise en deux courants principaux : les Chiites qu’on identifie à l'Iran et les Sunnites qu’on identifie à l'Arabie saoudite. Les deux courants ont leurs extrémistes : El Qaïda, les Frères musulmans, El Wahabi sont sunnites ; Ahmadinejad, le Hezbollah et le Hamas sont chiites. Certains commentateurs prédisent que si le régime d'Assad tombe, une coalition sunnite dirigée par les Frères musulmans prendra le pouvoir. C'est pourquoi l'Iran continue d'appuyer Assad.

La haine d’Israël est un facteur d’unité parmi les musulmans, qu’ils soient sunnites ou chiites. Quant à savoir quel courant serait le meilleur, la réponse est ni l’un, ni l’autre. Pendant ce temps de soulèvements, toutes les factions ont intensifié leurs discours contre Israël dans leur rivalité pour gagner la faveur des foules. Par contre, pendant qu’elles se battent entre elles, elles ne peuvent pas rassembler leurs forces pour une offensive contre Israël. (Priez pour la division selon Luc 11:17)

Tandis que la communauté diplomatique internationale continue de faire pression sur Israël pour qu’il fasse des concessions, le gouvernement de Netanyahou affirme à juste titre que tout accord dans les circonstances actuelles ne serait pas valide parce que d'autres soulèvements islamiques rendraient invalides les termes du traité.


Une troisième intifada?

Parmi les Palestiniens, certains groupes en relation avec le Hamas et le Jihad islamique appellent à une troisième intifada contre Israël à partir du 15 mai. Une page de Facebook a reçu 300.000 clics. Muhamad Hatib, l’un des leaders, aurait dit : « Il y a un groupe qui fait pression pour cette Intifada mais l'Autorité palestinienne ne s’y intéresse pas. Les prochains mois seront critiques. »

Hatib a aussi déclaré qu'il pense que l'Intifada ne pourrait probablement pas avoir lieu avant Septembre. Ceux qui font pression pour l'Intifada se sont inspirés des soulèvements en Egypte et en Libye. Le président palestinien Abbas et le Premier ministre Fayad se sont tous deux prononcés contre tout soulèvement violent.


Les Seders de la Pâque

Partout en Israël, les croyants messianiques ont participé à des Seders de la Pâque, soit avec la famille élargie ou avec leur congrégation. Notre communauté a accueilli beaucoup de Seders. Celui qui a connu le plus grand succès était organisé par Idan P et O Avichai dans une structure comme une grande tente bédouine avec plus de 120 participants.

Selon le dessein préétabli divin, Dieu a choisi la Pâque comme contexte biblique de la crucifixion et la résurrection. Les Juifs orthodoxes rejettent cette connexion mais les Juifs messianiques œuvrent  pour que la société israélienne en prenne conscience. Cette semaine, une émission de télévision a invité des érudits laïques qui ont parlé de la polémique judéo-chrétienne sur la Pâque.

http://www.iba.org.il/?autoStartOnFirstElement=true&defaultSearchTerm=7199441&filterType=CM

Le texte du Seder traditionnel se trouve dans le Talmud Mishna "Pessa'him." Ce traité a été codifié au début du 3ème siècle, quelque 150 ans après la Nouvelle Alliance. Les Evangiles rapportent la plupart des éléments du Seder de Pessah. On devrait donc les considérer comme la source juive littéraire d'origine pour le Seder traditionnel.

Parmi les nombreux liens entre la Pâque et Yeshoua, trois éléments bibliques ressortent particulièrement  pour moi.

  1. L’Ange de Yehovah (Jehovah)
  2. Dans les chapitres 3, 14 et 24 de l’Exode et tout au long du récit de la Pâque, nous constatons l'apparition de l'Ange de Yehovah. Cet Ange est un messager de Dieu, mais parle cependant de Dieu lui-même à la première personne sous les noms à la fois de Elohim et de Yehovah. Il ne peut pas être un ange ordinaire en raison de sa divinité. Il ne peut pas être Dieu le Père parce qu'il est envoyé de Dieu. La double nature du Messie Yeshoua se voit dans cet Ange spécial.

  3. L’Agneau du Sacrifice
  4. En Exode 12, le peuple reçoit l’instruction de tuer un agneau pascal et de le manger. Il faut mettre le sang sur le linteau et sur les poteaux de la porte sous la forme d'une croix. Le peuple est racheté et délivré par le sang. Ce n'est pas de la sorcellerie mais le symbolisme biblique. Quelle est la signification du sang de l'agneau? C’est le Messie qui a été sacrifié pour nous. C’est son sang sur le montant de bois qui nous donne le salut.

  5. Moïse le Médiateur

Dans les chapitres 19, 24 et 32 de l’Exode et tout au long de la Torah, Moïse est présenté comme médiateur entre Dieu et le peuple. Il va vers Dieu sur la montagne et descend de la montagne vers le peuple. Agissant au nom de Dieu, il fait l'alliance, l’aspersion du sang et l'expiation, il donne les commandements et nomme des juges. Moïse est un prototype du Messie qui doit venir, le médiateur entre Dieu et l'homme (I Timothée 2:5, Deutéronome 18:15).


Jour de la Résurrection

Samedi soir, plusieurs centaines de chrétiens arabes et de juifs messianiques se sont rassemblés au Jardin du Tombeau devant la tombe vide de Yeshoua à Jérusalem-Est. Notre but était de remercier Dieu pour la résurrection et de démontrer l'espoir de paix entre Israéliens et Palestiniens à travers Yeshoua. L’office a été conduit principalement en arabe. Pour le côté hébreu et juif, Chaim W a conduit une partie de la louange et Youval Y a donné un bref message. Tous deux ont été puissamment oints. Gloire à Dieu!


Retour aux articles de 2011

Revive Israël
Organisation juive messianique à Jérusalem qui oeuvre parmi les Juifs pour les amener à connaître Jésus (Yeshoua) et avec l'église (souvent clandestine) des arabes palestiniens chrétiens.