Retour aux Articles

logo

Revive Israël Ministères
Jour de Jérusalem 2010
©9 Mai 2010, Asher Intrater

En Israël, ce mercredi 12 mai est le "Jour de Jérusalem" : il commémore le 43ième anniversaire (selon le calendrier mensuel hébraïque) de la libération de Jérusalem le 4 juin 1967. En Luc 21:24, Yeshoua prophétise le retour des Juifs et la re-conquête de Jérusalem par le peuple juif. (voir aussi Zacharie 12:6).

Malheureusement, les Jihadistes islamistes et les humanistes laïques voient en cet événement non une libération mais une occupation. La question de l’appartenance de Jérusalem aux Juifs est devenu le sujet le plus controversé de la politique internationale. Le fait que cette question deviendrait le centre du conflit a également été prophétisé en Zacharie 12:2-3.

Les Juifs, les chrétiens et les musulmans voient tous en Abraham le père de la foi. Le récit biblique s’ouvre en Genèse 12:1 quand Dieu dit à Abraham d’aller en un lieu qu’il ne connaît pas. Cet endroit était, bien sûr, Jérusalem, connu aussi comme le Mont Morijah. C’est là que Abraham reçoit l’ordre de "sacrifier" Isaac (Genèse 22).

Les commentaires rabbiniques sur Genèse 12:1 affirment que "tous les voyages de Abraham étaient en direction de Jérusalem." Selon la croyance de l’islam, c’est Ismaël et non Isaac que Abraham a offert. Jérusalem (ou Sion) est mentionnée plus de 800 fois dans la Bible. Elle n’est pas mentionnée une seule fois dans le Coran. La « ville sainte » des musulmans est La Mecque. Quand les musulmans à Jérusalem Est prient, ils tournent le dos et les pieds au Mont du Temple afin de se prosterner en direction de La Mecque.

Les prophètes hébreux voient en Jérusalem le centre religieux et politique du royaume messianique (Esaïe 2:1-4; Michée 4:1-8). C’était la capitale du royaume de David et de celui de Salomon et l’emplacement du Temple sacerdotal. Dans l’Apocalypse, Jean décrit Jérusalem comme l’endroit où le ciel et la terre se rejoignent et le Jardin d’Eden est restauré (Apocalypse 21:2, 10; 22:2).

La tradition chrétienne met l’accent sur les aspects célestes de Jérusalem tandis que la tradition juive se concentre sur Jérusalem dans sa position géographique. Voici quelques exemples de la place centrale de Jérusalem dans la culture juive (Begun, Machon Meir):

  1. - Dans le livre de prire juif, la liste des 18 prires quotidiennes inclut la restauration de Jrusalem en tant que capitale de David.
  2. - Le repas de la Pque (le seder) se termine par le vou  l'an prochain Jrusalem. 
  3. - Tous les mariages juifs se terminent en brisant un verre et en proclamant :   Si je t’oublie, Jérusalem, que ma droite m’oublie ! Que ma langue s’attache à mon palais … si je ne mets Jérusalem au–dessus de toute autre joie. » – Psaume 137:5-6.
  4. - Lors de la bndiction quotidienne aprs les repas, les Juifs religieux prient pour la restauration de Jrusalem.
  5. - Dans le monde entier, les synagogues juives sont construites de faon que l'Arche (o sont rangs les rouleaux de la Torah) et les prires soient diriges vers Jrusalem.

Dans les Ecritures de la Nouvelle Alliance, Jérusalem a une place tout aussi proéminente si ce n’est plus. Les prophéties sur la venue de Yeshoua sont données au Temple à Jérusalem (Luc 1:10-11, 2:25, 2:36). Yeshoua est circoncis à Jérusalem (Luc 2:21). Yeshoua purifie le Temple et y enseigne (Luc 19:25, 20:1). Il est crucifié à Jérusalem et y ressuscite des morts. C’est de Jérusalem qu’il remonte au ciel et c’est là qu’il promet de revenir (Actes 1:10-11).

Le Saint Esprit est déversé sur les premiers disciples à Jérusalem (Actes 2:1-4), et c’est de là qu’ils lancent leur mission d’évangélisation mondiale (Actes 1:8). Le conseil des apôtres à Jérusalem était considéré comme le centre de l’autorité spirituelle pour les premières églises partout dans le monde (Actes 15:6, 22, 30).

L’importance de Jérusalem dans la Nouvelle Alliance ne vient pas seulement de ce qui s’y est passé il y a 2 000 ans mais de sa place dans les prophéties futures et dans la venue du Messie. Il partira de Jérusalem un réveil qui couvrira toute la terre (Actes 2:17). C’est de Jérusalem que le mouvement messianique de la fin des temps criera, "Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !" – Matthieu 23:39 pour inviter Yeshoua à revenir.

Le fait que Yeshoua reviendra à Jérusalem et qu’il est posé comme pré-condition à son retour le réveil messianique à Jérusalem, donne à cette ville une importance bien au-delà de ce qui s’est passé pendant le royaume de David, dans les évangiles et dans la première église. Le plan de Dieu pour la race humaine arrive à son apogée à Jérusalem.

C’est pourquoi Jérusalem est aujourd’hui au centre de tant de controverses, tant politiques que spirituelles. Toutes les prophéties des temps de la fin parlent d’une période de tribulation culminant dans une grande guerre dans laquelle toutes les nations monteront contre Jérusalem pour l’attaquer (Zacharie 14:1). A ce moment-là, Yeshoua reviendra. Ses pieds se poseront sur le Mont des Oliviers (Zacharie 14:4). Il détruira toutes les nations qui sont montées contre Jérusalem pour le combat (Zacharie 12:2, 9, 14:3, 12), et il établira un royaume de paix et de prospérité (Esaïe 2:4, Michée 4:4-6, Joël 3:17-18, Zacharie 14:14).

Le combat sur Jérusalem n’est pas principalement au sujet d’une ville. Jérusalem représente la capitale du royaume de Yeshoua, son autorité sur la terre. La controverse se situe, en fait, sur le droit de Dieu de déterminer qui dirigera le gouvernement de cette planète et comment ce gouvernement fonctionnera. "Les rois de la terre se dressent et les princes se liguent ensemble contre l’Éternel et contre son messie. " - Psaume 2:2.

Dieu a choisi un Homme (Jésus) et un Lieu (Jérusalem). Le rejet de l’un ou de l’autre, ou des deux est, en fin de compte, le rejet de l’autorité de Dieu. La seigneurie de Jésus et le choix de l’emplacement de Jérusalem sont les points de confrontation entre l’autorité de Dieu et la rébellion de l’humanité. "C’est moi qui ai sacré mon roi sur Sion, ma montagne sainte ! " – Psaume 2:6. Dieu a le droit de choisir qui il veut pour gouverner (Psaume 132:13, 17).

Je vous invite à vous joindre à nous cette semaine pour le "Jour de Jérusalem" : "Priez pour la paix de Jérusalem ; que ceux qui t’aiment jouissent de la prospérité." – Psaume 122:6.


Retour aux articles de 2010

Revive Israël
Organisation juive messianique à Jérusalem qui oeuvre parmi les Juifs pour les amener à connaître Jésus (Yeshoua) et avec l'église (souvent clandestine) des arabes palestiniens chrétiens.