Retour aux Articles

logo

Revive Israël Ministères
Yehovah et Yeshoua
©9 Août 2009, Asher Intrater

Dans un article paru en 2007, j’ai enseigné sur le sens d’origine du nom Yehovah, comment il faut le prononcer et quelle révélation l’accompagne. Voici quelques points sur la relation entre le nom Yehovah et Yeshoua  (Jésus).

  1. Puissance – A l’époque de la Loi et des Prophètes, quand nos ancêtres prononçaient le nom YHVH (Yehovah), il se dégageait beaucoup de puissance et d’autorité.
  1. Pas générique – Cette puissance n’était pas associée aux noms génériques, tels que Seigneur, Dieu, Adonaï, Ha Shem, mais seulement au nom propre Yehovah.
  1. Inconnu – De nos jours, comme nous ne connaissons pas la prononciation exacte du nom Yehovah, il est interdit de le dire dans la communauté juive. Puisque le nom n’est pas confessé, il s’ensuit un manque de la puissance et de l’autorité qui l’accompagnent.
  1. Souveraineté – Cet "oubli" de la prononciation du YHVH dans la communauté juive ne peut pas être dû à un simple concours de circonstances. C’est un acte souverain de Dieu pour introduire une nouvelle situation.
  1. Yehovah inclus dans Yeshoua  – Le nom Yeshoua est une forme abrégée de Yehoshua, laquelle est une forme abrégée de Yehovah Yoshiah – "L’Eternel sauve." En d’autres termes, le nom Yehovah se trouve inclus dans le nom Yeshoua.
  1. Dire Yeshoua, c’est dire Yehovah – C’est pourquoi quand nous disons le nom Yeshoua, nous sommes déjà en train de dire le nom de Yehovah, et même plus. Quand vous prononcez Yeshoua , vous êtes aussi en train de prononcer le nom redoutable de Yehovah.
  1. Pas d’autre nom– A l’heure présente, il n’y a pas d’autre façon de prononcer le nom de Yehovah avec puissance et autorité, si ce n’est en disant Yeshoua, ce qui éclaire la déclaration de l’apôtre Pierre en Actes 4:12 – "Le salut ne se trouve en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés."
  1. Pas de nom, pas de puissance – Si nous ne disons pas Yeshoua, nous ne pouvons pas avoir la puissance qui était présente à l’origine dans le nomYehovah.
  1. La même puissance – Cependant, quand nous disons le nom Yeshoua (avec foi, compréhension et en alignement avec la volonté de Dieu), nous libérons la même puissance et la même autorité que nos ancêtres lorsqu’ils disaient Yehovah.
  1. Continuité – Le nom Yeshoua est à notre époque la continuité de ce qu’était le nom Yehovah à l’époque de nos ancêtres.
  1. La même attitude – C’est pourquoi nous avons envers le nom Yeshoua la même attitude et le même respect que nos ancêtres montraient envers le nom Yehovah.
  1. Don messianique – Nous qui sommes membres du mouvement messianique juif désirons restituer le nom de Yeshoua à Israël et au corps international du Messie – pas seulement la prononciation d’origine mais aussi la puissance et l’autorité d’origine du nom. Le nom Yeshoua contient en lui le nom de Yehovah ainsi que toutes les révélations et manifestations spirituelles qui accompagnent ce nom – et bien plus encore.

Revive Israël est une organisation juive messianique à Jérusalem. Elle œuvre parmi les Juifs pour les amener à connaître Jésus (Yeshoua) et avec l'église (souvent clandestine) des arabes palestiniens chrétiens. Asher Intrater, auteur de cet article, en est l'un des directeurs, pasteur de l’assemblée messianique hébraïque à Jérusalem, Ahavat Yeshoua  (L’amour de Jésus), auteur de plusieurs livres dont un traduit en français Eretz Israël , A Qui appartient la Terre d'Israël selon la Bible? (Editions Emeth). Conférencier et orateur passionné et passionnant, il est apprécié pour sa connaissance approfondie de la Parole et ses perceptions prophétiques basées sur la Parole et sur ce qu'il observe à la fois en Israël et dans le monde où il voyage fréquemment. Vous pouvez retrouver ses messages hebdomadaires traduits en français sur le site www.reviveisrael.org

Présentation et traduction par Eliette Héritier. [email protected]


Retour aux articles de 2009

Revive Israël
Organisation juive messianique à Jérusalem qui oeuvre parmi les Juifs pour les amener à connaître Jésus (Yeshoua) et avec l'église (souvent clandestine) des arabes palestiniens chrétiens.